EVOLUTION DES ÉCHIQUIERS ÉLECTRONIQUES
 
J'ai acheté dans une brocante le Chess Marathon de la marque Tiger. Après quelques parties,
le constat s'avère assez consternant, non seulement le niveau semble très faible
mais également l'usage est particulier pour ne pas dire déconcertant.
Ceci me plonge dans certaines pensées ( profondes ),
l'une est de constater que l'âge d'or des échiquiers électroniques semble résolu
face il est vrai au Pc, portables et tablettes tactiles.
Pourtant, il me revient l'idée qu'avaient eu certains concepteurs des machines dédiées des années 1980
de réaliser un échiquier électronique évolutif. Cet espoir ne fit que quelques timides cartouches
ou autres puces a ajouter sous le plateau, lesquelles n'auront pas de suites évolutives...
La technique de ces années-là ne permettait sans doute pas facilement la réalisation d'un échiquier
réellement évolutif, par contre avec la capacité des cartes mémoires actuelles, cela me semble réalisable.
Plusieurs pistes :
La modification de machines dédiées existantes, le chess Marathon par exemple,
en remplacent l'une ou l'autre puces dans lesquelles serait inséré le nouveau programme d'échecs
mais cela d'après plusieurs électroniciens semble difficile a réaliser et le résultat serait décevant
dû entre autre à la vitesse très faible du système ( 4 Mhz ) donc celle-ci est abandonnée et a ma connaissance,
aucune personne n'a travaillé ou plus précisément perdu son temps dans cette voie. 
La création d'un nouvel échiquier auto répondeur avec des diodes,
interrupteurs, cartes intelligentes, beagleboard, etc.. .
Mais après avoir virtuellement rassemblé tous les composants nécessaires,
le constat du travail pour ne pas dire des casses têtes a élucider pour que la communication des
divers éléments fonctionne correctement semble imposant. De plus le budget dépasse aussi
une limite raisonnable comme pour les échiquiers Phoenix, certes très beau, mais très chers également.
La création d'un échiquier auto répondeur ( DGT ) hybride,
c'est à dire en lui ajoutant un mini pc sous son plateau.
De cette manière, on ne doit pas s'occuper de la communication des informations entre le pc
et l'échiquier puisque le protocole DGT existe déjà. Reste donc connecter le plateau à un mini PC
et d'installer sur la carte mémoire les programmes et autres moteurs d'échecs. 
Le projet constitué d’une caméra installée sur le bord de l’échiquier avec un programme de reconnaissance
de forme et de mouvement, reliée à une tablette tactile, est intéressant. La technique actuelle de reconnaissance
de forme et de mouvement via une caméra semble evoluer pour que bientôt cela soit réalisable.
Un système également interessant avec un plateau interactif, l'ePawn.
Un nouvel échiquier dont les pièces bougent toutes seules : Square Off